Les universités de la paix à Lourdes, vers un chemin de réconciliation

Publié le par Benoit

Les universités de la paix se sont déroulées les week-end dernier au coeur de la cité Mariale.

Dès le samedi matin, les débats ont été animés entre les deux principaux invités, Hind Khoury, la déléguée générale de Palestine en France, et Shmuel Ravel, ministre plénipotentiaire d'Israël en France. Deux personnalités fortes qui avaient été proclamées ambassadeurs pour la paix lors d'une cérémonie à l'hôtel de ville, en présence du maire de Lourdes, Jean-Pierre Artiganave.

« Nous avons réussi, à Lourdes, à placer côte à côte un Israëlien et une Palestinienne. C'était un moment difficile mais aussi l'un des plus importants dans ces deux jours. Cela montre combien le dialogue est nécessaire, même s'il y a des pas à faire et celui-là, nous l'avons fait ».


Ces universités avaient pour mission de débattre sur les procédés utilisés pour reconstruire la paix sur des territoires qui ont connu la guerre et les massacres.

Les Balkans ont été bien évidemment pris en exemple pour la violence des affrontements qui s'y sont déroulés mais, aussi, afin de préciser les conditions de la paix et de la réconciliation qui y sont engagées.


Publié dans Lourdes-News

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article