Lourdes, carrefour des générations

Publié le par Benoit

"Vous les jeunes, vous qui cherchez une réponse capable de donner sens à votre vie.  Vous pouvez la trouver ici !".

Si Jean Paul II, laissa ce message, à la jeunesse rassemblée, le 15 août 2004 dans la prairie de Lourdes, c'est que, malgré son grand âge, sa sagesse lui avait permis d'observer l'immense force que le Saint Esprit et la Vierge Marie pouvaient avoir sur les jeunes venant à Lourdes en pèlerinage. Les jeunes du diocèse de Poitiers, venus en pèlerinage jubilaire cet été, qu'ils aient participé au pèlerinage des jeunes ou au pèlerinage de l'hospitalité, ont tous, à un moment, expérimenté la force de ce Saint Esprit et le souffle invisible de Marie.

C'est cette force, qu'ont ressenti Luc et Jérémie, deux jeunes de Civray, lorsqu'ils n'ont cessé de vouloir retourner brancarder ; alors que malgré leur jeune âge on aurait pu légitimement penser qu'ils aient d'autres préoccupations estivales. Mais le brancardage, « c'est tellement bien », c'est tellement enrichissant tant d'un point de vue spirituel qu'humain, on ne voit pas pourquoi Luc et Jérémie seraient privés de ce bonheur peu commun mais tellement revitalisant. D'ailleurs Marie, animatrice des jeunes de Chauvigny, a pu mesurer cette joie. Les jeunes apprécient « partager des moments avec les malades. Cela leur tient à cœur et ils le font avec tellement de plaisir ».

C'est pour aussi recevoir une telle force, qu'un groupe de jeunes, le groupe « Bernadette », s'est constitué pour apporter de l'aide en continu à l'hospitalité, tout en profitant des joies de la vie au camp des jeunes. «  Ca fait plaisir de faire plaisir », écrit Marcelline sur le blog du groupe, en visionnant les photos du brancardage et du service à table.

Et le souffle invisible de Marie dans tout cela ? Son souffle tisse des liens étroits entre les jeunes et les malades. Que serait le pèlerinage diocésain, sans ses jeunes sempiternellement présents et volontiers. Que serait le pèlerinage diocésain, sans ses malades, dont la ténacité dans la prière et dans la méditation du chapelet, ne peut être que le plus beau témoignage offert à la jeune génération de croyants. Ces échanges inter-générationnels, si beaux, si enrichissants «  permettent aux jeunes d’avancer chaque jour sur les chemins de Foi et de Vie que Dieu appelle à vivre ». Si, par ces quelques mots, Eve résume à merveille, le sens profond trouvé par les jeunes, grâce à Marie, dans le brancardage, il ne faut pas oublier, réciproquement, que ces jeunes sont le troisième poumon des malades ; ce poumon permettant aux malades, l'espace d'une semaine, de se ressourcer aux fontaines, de se revitaliser aux piscines et de se fortifier à la grotte.

En réalité, jeunes et moins jeunes sont tous rassemblés à Lourdes, car c'est Marie qui les rassemblent. Marie est au carrefour de chacune de leurs existences, car elle est « Hier, aujourd'hui et demain ». Hier, car le message qu'elle a laissé à Bernadette ne peut que nous aidez à renforcer notre foi en son fils ; «Je ne vous promets pas de vous rendre heureuse en ce monde, mais dans l'autre». Aujourd'hui, car Marie, par Lourdes, est le reflet du visage de notre société, entre les malades et les valides, entre les jeunes et les plus âgés, entre les croyants et les non croyants. Demain, car Marie restera toujours un appui dans la prière  pour tout individu souhaitant se ressourcer face aux difficultés qu'il peut rencontrer.

Alors oui, Lourdes, grâce à Marie, est une merveilleuse dame qui ne cesse de créer un immense bonheur, aux jeunes et aux malades. Elle entretient par ses sanctuaires, un des plus beaux mystère de notre religion : pourquoi des centaines de jeunes et malades convergent tous les ans pour prier Marie à la grotte ? Ce mystère, c'est simplement le fruit du Père, du Fils et du Saint Esprit et de notre chère Mère à tous, Marie.

Benoit, pour le bulletin de l'hospitalité du Poitou

Publié dans Lourdes-Story

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

saint françois de sales 20/12/2008 10:31

Merci pour votre bel article.
Prions notre sainte mère pour qu'elle nous accompagne a recevoir le vrai cadeau de Noël dans notre coeur.
Et que Dieu vous bénisse Bonne et sainte fête de Noël