Les JMJ de Sydney en quelques phrases ... par Benoit XVI

Publié le par Benoit

Au cours de la cérémonie d'accueil avec les jeunes à Barangaroo, sur le rivage de la baie de Sydney, le Pape a déclaré :

"La vie n’est pas une simple succession de faits et d’expériences, même si de tels événements peuvent être utiles. Elle est une recherche de ce qui est vrai, bien et beau. C’est précisément en vue de tels objectifs que nous accomplissons nos choix, que nous exerçons notre liberté et en cela, c’est-à-dire en ce qui est vrai, bien et beau, nous trouvons le bonheur et la joie. Ne vous laissez pas tromper par ceux qui voient en vous de simples consommateurs sur un marché offrants de multiples possibilités, où le choix en lui-même devient le bien, la nouveauté se fait passer pour beauté, l’expérience subjective remplace la vérité."


Au cours du discours au gouvernement Australien, le Pape a déclaré :

"Puissent les jeunes ici réunis pour la Journée Mondiale de la Jeunesse avoir le courage, sous l'action de l'Esprit, de devenir des saints ! Voilà ce dont le monde a besoin, plus que de tout autre chose [...]. Aux jeunes d'aujourd'hui une déconcertante variété de choix de vie est proposée si bien qu'il leur est souvent difficile de discerner comment orienter au mieux leurs idéaux et leurs énergies. C'est l'Esprit qui donne la sagesse pour discerner le juste chemin et le courage pour s'y engager [...]. Certains pourraient se demander ce qui pousse des milliers de jeunes à entreprendre un voyage qui, pour beaucoup d'entre eux, est long et fatigant, en vue de participer à un événement de ce genre [...]. Ils ont soif d'écouter la parole de Dieu et de mieux connaître les fondements de leur foi chrétienne. Ils désirent prendre part à un évènement qui met en évidence les grands idéaux qui les inspirent et ils repartent chez eux remplis d'espérance, renouvelés dans leur décision de construire un monde meilleur."


Au cours de la messe de clôture, le Pape a déclaré :

"Dans un grand nombre de nos sociétés, côte à côte avec la prospérité matérielle, un désert spirituel s'étend : un vide intérieur, une peur sans nom, une calme sensation de désespoir [...]. L'Église a besoin de votre foi, de votre idéalisme et de votre générosité [...]. [Vous devez] contribuer à l'édification d'un monde où la vie est accueillie, respectée et aimée, non rejetée ou ressentie comme une menace et par conséquent détruite [...]. [L'objectif est d'atteindre] un nouvel âge dans lequel l'espoir nous libère de la futilité, de l'apathie et de l'égocentrisme qui étouffent nos âmes et empoisonnent nos relations."


Si vous souhaitez lire ou relire toutes les paroles du Saint Père à Sydney, connectez sur Zenit.org.

Publié dans Lourdes-Archives

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article