Frat, quatre lettres pour 100 ans d'historie !

Publié le par Benoit

À la fin du XIXe siècle, des associations destinées essentiellement à l’animation et l’encadrement des jeunes ouvriers prennent de plus en plus d’ampleur dans les paroisses parisiennes : on les appelle les patronages, ou "patro".

Colonie Fraternelle : c’est dans ce contexte que va naître le FRATERNEL en 1908. Cette année-là, on célèbre en effet le cinquantenaire des apparitions de la Vierge à Lourdes. L’objectif de la création de la "Colonie Fraternelle" est de permettre aux jeunes garçons de quitter leur vie parisienne pour se rendre en pèlerinage à Lourdes. A l’époque, seuls les garçons pouvaient participer au FRAT.

En 1908 21 garçons parisiens partent en pèlerinage à Lourdes. L’expérience dut être concluante et fut renouvelée par la suite. Il y a de plus en plus de monde (300 jeunes en 1926, 4 200 en 1930).

À partir de 1928, le FRAT prend la forme d’une association pour mieux répondre aux nombreux jeunes qui souhaitent y participer. À partir de ce moment-là, un second rassemblement accueille également les jeunes filles.

En 1962 avec la création des carrefours, les quatre piliers du Frat sont désormais en place : liturgies et veillées, témoins, carrefours et vie de groupe.

En 1978 le Frat devient mixte à Lourdes.

Lors de la Pentecôte 1979 est organisé le premier Frat à Jambville. Seuls les diocèses de Paris, Créteil, Nanterre et Saint-Denis répondent à l’appel. Il y aura 1 200 participants. Ces premiers diocèses seront rejoints par ceux de Versailles, Pontoise, Meaux et Evry-Corbeil-Essonne en 1988. Désormais, une année sur deux, le FRAT se déroule à Jambville pour les 4e/3e les années impaires, et à Lourdes pour les lycéens les années paires.

En 1992 le Frat de Lourdes s’achève par une grande célébration au Palais Omnisports de Paris Bercy qui réunit tous les jeunes avec leurs parents et leurs amis !

En 2008, année du cent-cinquantenaire des apparitions à Lourdes, le Frat a 100 ans et il commence demain.

Publié dans Lourdes-Pilgrim

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article