Lourdes Chemin de Croix dans la montagne (11), 10ème station : Jésus est dépouillé de ses vêtements, abreuvé de vinaigre et de fiel

Publié le par Benoit

undefined

Il en goûta, mais ne voulut pas boire. Il ne veut pas de calmants, qui auraient obscurci sa conscience durant l'agonie. Il voulait agoniser sur la croix en toute conscience, en accomplissant la mission reçue de son Père. C'était contraire aux méthodes en usage chez les soldats chargés de l'exécution. Chargés de clouer le condamné sur la croix, ils cherchaient à diminuer sa sensibilité et sa conscience. Dans le cas du Christ, il ne pouvait en être ainsi. Jésus sait que sa mort en croix doit être un sacrifice d'expiation. C'est pourquoi il veut garder sa conscience éveillée jusqu'à la fin. Privé de celle-ci, il n'aurait pas pu, de façon totalement libre, accepter la pleine mesure de sa souffrance. Il doit monter sur la croix pour offrir le sacrifice de la Nouvelle Alliance. Il est Prêtre. Il doit entrer, par son propre sang, dans les demeures éternelles, après avoir accompli la rédemption du monde. Conscience et liberté : telles sont les caractéristiques imprescriptibles d'un agir pleinement humain. Le monde connaît tant de moyens pour affaiblir la volonté en obscurcissant la conscience ! Il faut les protéger jalousement contre toutes les violences ! Même l'effort légitime pour atténuer la souffrance doit toujours se faire dans le respect de la dignité humaine. Il faut comprendre profondément le sacrifice du Christ, il faut s'unir à lui pour ne pas céder, pour ne pas permettre que la vie et la mort perdent leur valeur.

"Seigneur Jésus, Toi qui, avec un entier dévouement, as accepté de mourir sur la croix pour nous sauver, fais que nous ayons part, ainsi que tous les hommes du monde, à Ton sacrifice sur la croix, afin que notre existence comme nos actions expriment notre participation libre et consciente à Ton œuvre de salut. A Toi, Jésus, Prêtre et Victime, honneur et gloire pour les siècles. Amen."

 

Publié dans Lourdes-Story

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article